Un peu d'histoire

Les premières régates de bateaux à voiles se déroulent en 1857, à l’occasion des fêtes pour l’arrivée du chemin de fer à La Rochelle. Trois ans plus tard est crééé la Société des régates rochelaises après celles de Royan en 1851 et Fouras en 1856. Le but principal est de venir en aide aux familles de marins par des secours et d’encourager la navigation. Les régates organisées chaque année au mois d’août sont dotées de prix en argent qui peuvent représenter plusieurs mois de salaire !

Les régates annuelles opposent plusieurs catégories de bateaux à voile ou à aviron et quelques voiliers « d’amateurs » fortunés. Pour l’occasion, les embarcations sont lavées, astiquées, repeintes…

 

Les régates connaissent un grand succès populaire d’autant qu’elles sont agrémentées de joutes navales, courses de natation ou de jeux comme celui qui consiste à parcourir le bout dehors suifé d’un bateau. Mais le clou du spectacle est la course internationale où les rochelais peuvent admirer les plus grands yachts français de l’époque. 

 

Le jury se tient au bout des allées du Mail où est installée une estrade. C’est aujourd’hui le parc d’Orbigny mais il a longtemps été appelé « le champ des régates ».

 

A la Belle époque, les régates traditionnelles sont concurrencées par les nouvelles « inventions » où la vitesse impressionne les foules : courses de vélocipèdes mais surtout d’automobiles. Pour répondre à ce défi, le motonautisme fait son appartion dans les eaux de l’avant-port dès 1906.

 

La Grande guerre met fin à cette époque et une nouvelle génération de yachtmen prend les rênes de la Société des Régates Rochelaises. Aux régates à grand spectacle, ils préfèrent le plaisir de naviguer et de se retrouver ensemble. Le côté sportif devient prépondérant.

 

Durant l’entre-deux-guerres apparaissent les courses croisières dont La Rochelle est l’un des principaux ports de France.

 

Durant la belle saison, les quelques yachts Rochelais ne pouvaient s’amarrer qu’au pied de la tour Saint-Nicolas, la ville n’ayant aucune installation pour recevoir les bateaux de plaisance. Cette situation a perduré jusque dans les anneés 1950.

Après Le Havre en 1840, puis Vannes, Brest, Rouen, Bordeaux et Paris, la Rochelle se dote d’un club nautique, institution imaginée au XVIIème siècle aux Pays-Bas et importée en Angleterre par le roi Charles II à son retour sur le trône en 1660 !

Fondée en 1860, la Société des Régates Rochelaises organise donc à l’origine une régate annuelle au profit des veuves de marins, ouverte à tous types d’embarcations, des bateaux de pêche aux barques à rames ou aux voiliers de croisière. Elle organise aussi, à l’occasion de la visite inaugurale du port de La Pallice par le Président Sadi Carnot une régate de côtres de pêche mis en beauté pour l’occasion.

Au début du XXème siècle, la SRR organise les premières régates au large réservées aux yachts, la ligne d’arrivée est alors à Royan, Arcachon ou la Trinité-sur-Mer.

En 1937, c’est une première course au large, la « Plymouth-La Rochelle » qui est organisée en collaboration avec le Royal Ocean Racing Club.

En septembre 1963, Jean-Claude Menu, André Costa, Bertrand Chéret, Michel Briand et Jean-Claude André créent la Semaine de voile à La Rochelle.

La 1ère édition a lieu en mai 1964. Avec 312 inscrits, c’est une véritable réussite. Quelques années plus tard, la SIV accueille plus d’un millier de participants venus des quatre coins de la planète. Dans le petit monde de la voile, La Rochelle devient une référence. 

Cette épreuve séduit spécialistes du dériveur comme adeptes de la course au large et devient un rendez-vous international de haut niveau. Elle accompagne le développement du Club qui développe ses activités sous l’impulsion de son président, l’armateur Jean-Claude Menu. En 1966, la SRR crée avec le Cercle de la voile de Paris, la coupe internationale des 18 pieds (Half ton cup). Par la suite elle participe au développement des multicoques, à l’aventure de la coupe de l’America et à la première victoire française dans l’Admiral Cup. 

La SRR est aussi très présente dans les séries olympiques avec l'organisation de très nombreux championnats internationaux, elle se trouve dans les toutes premières places des classements nationaux des clubs depuis 20 ans avec notamment une récompense du club de l'année en 2013, ses membres rapportent encore de nombreuses médailles, et elle forme de nombreuses générations à la pratique de la voile.

Retrouvez toutes les photos historiques de la  ici