Bienvenue à la SRR

Fondée en 1860 et reconnue d’utilité publique en 1893, la Société des Régates Rochelaises est l’un des plus anciens clubs français. Elle a été élue Club de l’Année en 2013 et est, au classement Top Club FFVoile 2015 :

– 1er Club en Habitable

– 1er Club en nombre de licences délivrées au sein de sa Ligue

Club affilié à la Fédération Française de Voile

Club allié au Yacht Club de France

Un club avec plus de 150 ans d'histoire

Pendant de nombreuses années, la principale raison d’être de la SRR était d’organiser une régate annuelle au profit des veuves de marins. Cette régate était ouverte à tous types d’embarcations : barques à rames, bateaux de pêche ou voiliers de croisière.

Au début du vingtième siècle, le club organise ses premières régates au large réservées aux voiliers : les épreuves emmènent les bateaux de La Rochelle à Royan, Arcachon ou La Trinité-sur-mer, et les premiers Tours de l’île de Ré datent de cette époque.

Entre les deux guerres, l’activité prend un tour international et la SRR organise, en collaboration avec le Royal Ocean Racing Club, les premiers Plymouth-La Rochelle, qui seront disputés jusqu’en 1981.

Dans les années soixante, la plaisance prend son essor en France, essor symbolisé par la victoire mythique d’Eric Tabarly dans la transat anglaise en solitaire, en 1964. Cette même année, la SRR organise la première Semaine Internationale de la Voile de La Rochelle. L’épreuve devient rapidement un événement national et international de haut niveau, qui accueillera en 1990, année record, jusqu’à 1279 voiliers !

La Semaine de la Voile va accompagner l’ascension du club qui s’implique année après année dans toutes les facettes de la voile. La SRR crée en 1966 avec le Cercle de la Voile de Paris, la Coupe Internationale des 18 pieds, qui deviendra la Half Ton Cup et, en 1967, la Quarter Ton Cup. Son dynamisme attire les meilleurs et au fil des ans, la SRR participe à l’ascension des multicoques océaniques, à l’aventure de la Coupe de l’America et à la victoire de la France dans l’Admiral’s Cup.

En séries olympiques et dériveurs, le club est également très présent. La SRR a toujours été dans les dix premiers du classement Top Club de la FFVoile, qu’elle remporte à plusieurs reprises. Ses coureurs ont rapporté des médailles d’or, d’argent et de bronze du monde entier, lors de championnats du monde, d’Europe et même des Jeux Olympiques, comme avec Mathilde de Kerangat en 2016 à Rio.

Club conquérant, la SRR organise de nombreuses compétitions internationales et olympiques, et a su, depuis toujours, faire valoir ses compétences auprès des différentes classes.